nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Hydrocarbures: citoyens et élus manifestent devant l'Assemblée nationale

Hydrocarbures: citoyens et élus manifestent devant l'Assemblée nationale
Photo: Pixabay.com

Une manifestation visant à dénoncer l'ouverture du gouvernement aux projets d'exploration et d'exploitation de pétrole et de gaz dans les plans d'eau québécois s'est déroulée samedi devant l'Assemblée nationale du Québec.

Les manifestants s'insurgent face aux projets de règlements de la loi sur les hydrocarbures annoncés dans la Gazette officielle du Québec, le 20 septembre. Ils reprochent au gouvernement de vouloir autoriser les forages dans les lacs et les rivières, de même qu'à moins de 150 mètres des résidences et de 275 mètres des écoles.

Ces distances sont «ridicules», a résumé la co-organisatrice de l'événement, Sophie Leblanc. Cette écologiste, qui assure n'être affiliée à aucune organisation, ajoute que c'est sans compter que les puits, «ça fait du bruit, ça pue et c'est vraiment laid».

Pour le porte-parole du Parti québécois en matière d'Énergie et de Ressources naturelles, Sylvain Rochon, qui a participé à la manifestation, c'est simple : «le pétrole, c'est d'un autre siècle».

Il estime que Québec doit tourner la page sur l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures et mettre en place des mesures qui favorisent la transition énergétique du Québec.  

M. Rochon veut que le gouvernement retire les règlements, qu'il les réécrive et que la nouvelle version interdise la fracturation et les autres procédés chimiques semblables.

La co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, également présente à la manifestation, s'est dite « indignée » de l'attitude du gouvernement: « L'eau est une ressource essentielle et le gouvernement ne fait rien pour la protéger.»


Le retour du FM93
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.